Pour ce qui est de l'avenir , il ne s'agit pas de le prédire mais de le rendre possible (Antoine de Saint-Exupéry)
URGENCE à la chevrotine
URGENCE à la chevrotine

URGENCE à la chevrotine

Avant de rendre les clés de la Mairie Mme HERY LE PALLEC a annoncé avec force le projet écologique du siècle : la rénovation de l’éclairage public de Chevreuse. Elle a obtenu de la part de l’état, dans le cadre du plan de relance, 500 000 € de subvention pour un projet qui au départ coûte 1 million d’euros. Franchement c’est formidable. Et en prime  photos avec le préfet et le député  dans la presse locale … que demande le peuple ……..

Le problème c’est que les habitants ne sont pas consultés, la rénovation de l’éclairage est en cours dans le quartier du Rhodon et le projet du siècle se résume à changer le câble aérien d’alimentation (le plus visible des quatre) et à mettre une ampoule LED sur les réverbères existants … payer  un cabinet d’études pour nous pondre ça !

Une vraie rénovation aurait été d’enfouir les câbles d’alimentation et mettre des vrais lampadaires.

Mais c’est une habitude avec  Mme HERY-LE PALLEC.

Regardez la rénovation de la rue de Paris, alors qu’une AVAP (Aire de mise en Valeur  de l’Architecture et du Patrimoine) était en cours, on pose de jolis pavés sur les trottoirs, on refait le macadam, et on laisse tous les câbles EDF, et ADSL en aérien. Quand on demande  des explications, l’adjoint aux travaux vous répond que c’est compliqué, qu’avec EDF cela demande du temps et que c’était très urgent.   

Le parking des canards C’est la même chose : le projet réalisé ne correspond pas au projet présenté en commission. Ça a été fait  pendant les vacances. L’élément essentiel, la coloration des allées du parking par un nettoyage haute pression, a été abandonné parce qu’il nécessitait 3 mois de séchage. Cela ressemble à une combine pour donner un avantage concurrentiel afin que cette entreprise ait le marché, tout en sachant pertinemment qu’elle ne réalisera pas le cahier des charges…mais c’était très urgent.

Vous remarquerez, c’est toujours pendant l’été que ça se passe. Le « pompon »  c’est le pôle petite enfance . Là c’est le top, du haut de gamme, un pauvre bougre aux commandes de sa pelleteuse qui fait basculer la perception dans le vide. On lui avait dit que c’était urgent (une fois de plus !) et il a mis les bouchées doubles .

En fin de compte c’est orchestré et institutionnalisé. Elle a inventé un nouveau concept 

« l’urgence à la chevrotine ! « .  On pense gagner du temps, les habitants ne sont pas consultés, le travail est fait à moitié et il faudra recommencer ….pour les  entreprises concernées c’est très intéressant. 

Didier LEBRUN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *